mardi 19 novembre 2013

Ruby Tuesday...... at the public library


Monsieur Christophe Ono-di-Biot did not have the time to show us how to dive into the universe of his new novel, entitled Plonger. He was at the public library for thirty minutes only, focusing on the love story in his novel, whereas Michèle, the beautiful and very talented lady librarian, insisted on more important features of his new book. CODB is a friend of Frédéric Beigbeder's and that shows :-) . Writers know the art of adjusting their speech to their public!


Ono-dit-Biot n'est resté que trente minutes à Zola, et comme il n'a eu le temps que de parler de l'histoire d'amour assez banale dans son nouveau bouquin, je préfère me focaliser sur le rouge de la veste de Michèle qui sait elle aussi "pallier les manques" en adaptant ses questions au discours des écrivains qu'elle reçoit, écrivains qui auraient tendance en voyant les auditeurs présents à leur dire ce qu'ils ont envie d'entendre -- ou du moins ce qu'eux, les auteurs, imaginent que leurs lecteurs potentiels, lectrices pour la plupart, ont envie d'entendre. 
On a atttribué le Grand Prix de l'Académie Française cette année à CODB, et j'ai tout lieu de penser que ce n'est pas l'histoire d'amour banale qui lui a valu cette prestigieuse récompense, ni même sa maison d'édition, Gallimard. Heureusement que Michèle était là pour parler des aspects plus importants du roman. Du moins, c'est ce que j'ai ressenti.

4 commentaires:

  1. Marie coucou les histoires d'amour se finissent mal en général
    bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien oui, Flo, celle-là si j'ai bien compris n'échappe pas à la règle. Si CODB a été inspiré par son ami Beigbeder, il se pourrait que l'histoire du livre ait fini au bout de trois ans aussi.

      Supprimer
  2. You have such a way to explain Everything! I simply love it...
    :-)

    RépondreSupprimer